Evrim Konak, prisonnière du DHF, a été battue à l’hôpital

tutsaklarLa répression de l’État sur les prisonnier-e-s révolutionnaires continue et s’intensifie. À l’hôpital où elle avait été emmenée pour être prise en charge, la prisonnière du DHF, Evrim Konak, a été attaquée et battue par des soldats.

REDACTION (17/09/2015) – L’État intensifie la répression sur les prisonnier-e-s révolutionnaires. Dernièrement, une augmentation des attaques contre les prisonnier-e-s révolutionnaires a été constatée dans de nombreuses prisons, plus spécifiquement et ces derniers mois des dizaines d’entre eux ont été exilés de force. Les demandes et les droits les plus humains des prisonnier-e-s révolutionnaires sont impunément rejetés.

Hier a eu lieu une nouvelle attaque contre une prisonnière révolutionnaire. Une prisonnière du DHF de la prison du type M de Gebze, Evrim Konak, a été agressée par des soldats alors qu’elle se trouvait à l’hôpital pour être soignée. Evrim Konak, refusant de recevoir des soins tant que les militaires n’étaient pas sortis de la chambre dans laquelle elle était prise en charge, a été passée à tabac par ceux-ci. Evrim Konak, portant les marques et les cicatrices de cette agression sur ces bras et sur son corps, a été renvoyée en prison sans recevoir de soins.

Traduit de: http://www.halkingunlugu.net/index.php/man%C5%9Fet/1943-dhf%E2%80%99li-tutsak-evrim-konak%E2%80%99a-hastane-de-sald%C4%B1r%C4%B1.html

Publicités
Cet article, publié dans Halkın Günlüğü, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s