La quête de justice des familles de Roboski en est à sa 192eme semaine

içerikLe 28 décembre 2011, les avions de guerre de l’armée turque ont bombardé le village de Roboski, sur la frontière avec le Kurdistan irakien, tuant 34 kurdes dont 19 mineurs. Les personnes massacrées pratiquaient le commerce transfrontalier en accord avec les autorités. Les familles, les villageois ont dû récupérer les corps calcinés eux-mêmes. Depuis les familles luttent pour que soient condamnés les auteurs de ce crime, qui sont connus.

ŞIRNAK (DİHA) – À la 192eme semaine du massacre, les familles de Roboski se sont retrouvées autour des tombes de leurs proches pour poursuivre leur quête de justice.

Les familles des 34 civils massacrés par les bombardements de l’aviation de guerre de l’armée turque le 28 décembre 2011 dans le village de Roboski à Şırnak, ce sont rassemblées, devant les tombes des victimes, pour la 192eme semaine après le massacre pour poursuivre leur demande de justice. Le président de l’association Roboski-Der, Veli Encü, qui a pris la parole lors du rassemblement, dans lequel a été déployé une banderole disant « justice pour Roboski, jugement des responsables », soulignant que les familles continuaient leur lutte pour la justice afin que les auteurs du massacres soient jugés, depuis 192 semaines, a déclaré « l’Etat continue de tenter de blanchir les auteurs de ce massacre en refermant le dossier du massacre de Roboski. Alors que la cour constitutionnelle est capable de rendre des décisions en 3 jours sur les dossiers, le fait que le dossier de Roboski soit laissé en attente depuis plus d’un an, a brisé notre confiance dans la justice ».

Encü qui a souligné que la situation de guerre en cours en Turquie et au Kurdistan était une guerre de pouvoir a poursuivi en disant « Ceux qui ont troublé la paix et la tranquillité du pays avec leur politique de guerre, devraient réunir l’assemblé non pas pour voter la continuation de la guerre, mais de la paix. Si des comptes avaient été rendus pour le massacre de Roboski, des enfants n’auraient pas pu être massacré à Cizre, Gever, Şırnak et d’autres endroits dans le pays. Si les auteurs du massacre de Roboski avaient été jugés, nous aurions eu quelque chose à dire sur ce qu’il se passe aujourd’hui. Mais nous savons très bien que ceux qui veulent la guerre sont les dictateurs de l’AKP. Comme ils l’ont exprimé dans leur discours « vous ne nous avez pas fait président, c’est pourquoi il y a une guerre » ils ont reconnu qu’ils avaient eux-mêmes commencé la guerre. Les peuples de Turquie doivent voir le vrai visage de la guerre. Cette guerre n’est pas une guerre faite seulement contre le peuple kurde, le feu de cette guerre brûlera tous les peuples de Turquie.»

Traduit de : http://www.diclehaber.com/tr/news/content/view/472619?from=1515596325

Publicités
Cet article a été publié dans DIHA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s