A Gever (Yüksekova), la loi martiale et les assauts perdurent !

geverDepuis le massacre des jeunes révolutionnaires à Suruç, les violences ne s’arrêtent plus. A partir du moment où la loi martiale a été appliquée à l’est de la Turquie, au Kurdistan turc, les massacres sur les populations civiles s’enchainent. L’armée et la police mettent le siègent sur des dizaines de villes, y interdisent les médias, puis attaquent la population kurde comme dans une guerre. En deux jours déjà, une quinzaines de civils ont été tués à Yüksekova.

Gever : A Yüksekova (Gever) dans la province de Hakkari (Colemêrg), le siège qui dure depuis une semaine, mené par la police et l’armée, tourne à l’assaut et au massacre. Hier, en début de soirée, l’Etat a commencé à terroriser la capitale de province déjà sous le siège de la police et de l’armée. Ils ont mitraillé les habitations et tiré au mortier sur les quartiers.

L’assaut de la police et de l’armée ont continué jusqu’à l’aube !

D’après les dernières informations que nous a fait parvenir notre correspondant sur place, l’assaut a commencé hier soir à 23h30, après la mise en place de la loi martiale par la préfecture. Une demi-heure après avoir fait entendre, à la population, l’interdiction de sortir dans les rues avant nouvel ordre, l’État a débuté une attaque totale contre les quartiers de Kışla, Orman, Mezarlık et Cumhuriyet. Pour montrer leur désaccord avec l’annonce faite par la préfecture, la population a commencé à protester avec des casseroles.
La police et l’armée ne se sont pas contentées d’attaquer à l’arme d’assaut, les milices d’autodéfense des quartiers, ils ont dans le même temps bombardé aux mortiers les quartiers d’habitations. Les échanges de tirs ont continué jusqu’au matin. Les bruits d’arme à feu se sont fait entendre dans toute la ville. D’après notre correspondant, dans les affrontements de la nuit, 4 personnes ont été tué et des dizaines d’autres blessées. Les blessés n’ont pas pu être transportés à l’hôpital, bloqués par l’armée.

Les comités de l’IHD (association des Droits de l’Homme) et du HDP (Parti Démocratique des peuples) n’ont pas été autorisé à accéder à la zone

La loi martiale étant déclarée à durée illimité, il n’est pas possible de savoir quand cette situation va s’arrêter. Pour cette raison, notre correspondant ne peut pas suivre les évènements dans tous les quartiers. D’un autre côté, le comité de l’IHD qui voulait rejoindre Yüksekova (Gerver) pour être témoin des évènements, a été contraint de s’arrêter au point de contrôle de la police se trouvant à Yeniköprü, au croisement des routes Hakkâri-Yüksekova-Van. Il en est de même pour comité envoyé par le HDP, bloqué pour des raisons arbitraires.

En ce moment, des barricades ont été montées dans la plupart des quartiers de la ville. Dans le quartier de Güngör, la police gaz les jeunes qui osent braver l’interdiction de sortir et qui montent des barricades.
Nous continuerons à faire suivre les informations au fur et à mesure de l’évolution de la situation…

traduit de: http://www.ozgurgelecek.net/manset-haberler/16411.html?task=view

Publicités
Cet article, publié dans Özgür Gelecek, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s