La femme qui a tué son mari, qui usait de violence sur elle, à été libérée

17082En Turquie le nombre de femmes tuées par leurs maris, pour les 7 premiers mois de l’année 2015, s’élève à 154. Dans un pays où les droits des femmes ne font que régresser, particulièrement depuis la mise en place de la politique islamo-concervatrice de l’AKP, les femmes sont obligées de se défendre face à la morale, la justice et même des fois face à leur propre famille.

Damla K, 29 ans, qui avait tué d’un coup de couteau son mari, après avoir été victime de violences au point de ne plus être reconnaissable, vient d’être libérée sous condition en attendant son procès.

Le 21 août dernier, dans la soirée de vendredi, Fikret K., marchand de 33 ans dans le quartier de Tütünçiftlik à Körfez, s’est à nouveau disputé avec Damla K sa femme, sur qui il usait régulièrement de violence. Suite à cette dispute, Fikret K à de nouveau frappé la mère de 2 enfants. Suite aux coups portés sur elle, le visage de la jeune femme n’ était plus dans un état reconnaissable. Plus tard dans la soirée, alors que Fikret K dormait, elle l’a tué en le poignardant, après l’avoir frappé à l’aide d’un tube de gaz.
Au moment où elle sortait de la maison pour fuir avec sa valise, Damla à croisé son beau-frère. Celui-ci, trouvant le comportement de la jeune femme suspect, entre dans la maison. En trouvant le corps de son frère mort il appel la police. Après cela il rattrape Damla et la livre à la police.
Damla K qui a déclaré être victime des violence de son mari depuis trop longtemps, à été déférée hier au tribunal. Damla y a déclaré que son maris menaçait de la tuer et que malgré ses supplications il l’avait frappé dans le but de la tuer. Elle a aussi déclaré que suite aux violences, de peur, elle n’avait pas pu en parler ni à ses voisins, ni à sa famille, et qu’elle n’avait plus la force de résister. Après que ses voisins aient soutenus ses positions, Damla K à été libéré sous condition.

Traduit de : http://www.ozgurgelecek.net/kadin-haberleri/16383-iddet-goerdueue-eini-oeldueren-kadn-serbest.html

Publicités
Cet article, publié dans Özgür Gelecek, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La femme qui a tué son mari, qui usait de violence sur elle, à été libérée

  1. Ping : Lettre de Çilem aux militantes du YDK emprisonnées | Nouvelle Turquie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s