Les femmes combattantes communistes agrandissent leur organisation

etha-20150611-kko-rojava-08_displayVinar Tekoşin, membre de l’Organisation des Femmes Communistes du MLKP à Rojava et prenant place dans la Brigade du Martyr Serkan à Rojava raconte le changement que les femmes vivent lors de la défense de la révolution aussi bien en tant que combattante qu’en tant que commandante.  Tekoşin a déclarée : « la Révolution de Rojava a changée les mentalités, elle a renforcée le pouvoir de se battre contre le système capitaliste impérialiste qui rends esclaves les femmes et contre les approches du système patriarcal ».

Etkin Haber Ajansı / 11 Juin 2015 Jeudi, 13:41

CİZÎRÊ (Rakel Asîman) – A Rojava, l’appellation « révolution féminine » prend tout son sens lorsque les femmes combattantes courent vers la mort sur les fronts de guerre. La révolution féminine se construit par les femmes qui héroïquement voue leurs corps pour se protéger contre toutes formes de menaces.

Les femmes combattantes sont les créatrices, les productrices et les défenseurs de la révolution. Les femmes, membres de l’Organisation des Femmes Communistes du MLKP à Rojava ont pris place dans la défense de la révolution en tant que combattantes et commandantes dans la Brigade du Martyr Serkan dont la création s’est faite il y a peu.

« La partie féminine de la brigade renforce la donne »

Vinar Tekoşin, membre de l’Organisation des Femmes Communistes du MLKP à Rojava a évaluée la création de la Brigrade du Martyr Serkan d’un point de vue féminin.

Tekoşin, qui a parlé à ETHA, a fait remarquée qu’elle éprouvait un grand enthousiasme et un grand honneur concernant la création d’une Brigade à Rojava. Tekoşin a déclaré : « Notre parti a réalisé son cinquième congrès. Il y a peu, nous avons également réalisé notre 1ère conférence des femmes. En même temps, notre parti est dans la perspective d’une révolution du Moyen-Orient et dans l’idée de « La Révolution de Rojava est notre révolution », et nous allons participer avec force à la défense de Rojava grâce à la construction de notre Brigade du Martyr Serkan ». Alors que depuis le début de la révolution, les combattantes prennent places dans les positions de guerres, Tekoşin précise que « En tant que femmes communistes, nous renforcons la donne en tant que partie féminine de notre brigade. Avec la force de la KKÖ (Organisation des Femmes Communistes), nous pensons avec fermeté que nous allons renforcer la position des femmes dans la guerre »etha-20150611-kko-rojava-02_display

« La révolution de Rojava a changé les mentalités »

Tekoşin précise que les femmes se raccrochent avec force à la révolution de Rojava car elles y voient leurs libérations en tant que femmes contraintes à une vie d’esclave au Moyen-Orient. Elle continue avec ces mots : « Les femmes, en participant avec dévotion et avec labeur à la guerre et à la construction de la société, ont organisé leur propre changement. Arin Mirxan, Kader Ortakaya, Sibel Bulut, Ivana Hoffmann sont devenus des symboles en montrant leurs formes de participations à la révolution et leur compréhension du commandant. Des centaines de femmes combattantes sont devenues martyres en participant avec audace à la défense de la révolution. Elles ont montré à toutes les femmes du monde que la Révolution de Rojava est également une révolution féminine et ont ainsi œuvré à une nouvelle mentalité. »

Tekoşin souligne que l’influence de la Révolution de Rojava ne s’est pas contentée de rester dans ses frontières, elle a déclarée : « L’influence de la Révolution de Rojava s’est faite ressentir partout dans le monde. Elle a changée les mentalités. Elle a renforcée le pouvoir de se battre contre le système capitaliste impérialiste qui par toutes ses formes patriarcales rends esclaves les femmes. »

Tekoşin, précise que contre la violence faite aux femmes, des démonstrations des militantes et des manifestations ont débutées, continue en ces termes : « Après le massacre de Sinjar, le fait que les femmes yézidies s’arment pour organiser leur propre défensive; dans le Kurdistan Bakur et en Turquie, suite au massacre d’Özgecan Aslan, des manifestations militantes dans les rues ont durées plusieurs jours et enfin avec les révoltes contre l’agression sexuelle d’une femme kurde iranienne, Ferinaz Xosrowani : toutes ces révoltes ont été la preuve d’une nouvelle conscience.

etha-20150611-kko-rojava-05_display« Nous appelons à se joindre avec force et à défendre »

Tekoşin, ajoute que la présence des femmes communistes armées au niveau militaire est vital pour la lutte pour la libération des femmes, continue en ces termes : « Nous sommes décidées en tant que femmes communistes à progresser avec notre savoir-faire sur ce terrain ».

Vinar Tekoşin, précise que les femmes communistes ont gagnées d’importantes expériences dans la défense de la Révolution qui dure depuis 3 ans à Rojava et ajoute : « Nous voulons agrandir et rassembler le savoir-faire que nous avons acquis jusqu’à aujourd’hui avec notre pratique à Rojava. Les femmes communistes en prenant part dans les différentes phases de la guerre sont devenues des commandantes. Elles nous ont montrées la voie, elles nous ont guidées vers la libération : la Camarade Sibel qui participait au cœur de la Révolution de Rojava réalisait ainsi sa propre révolution ; la Camarade Avaşin en voyant la lutte pour la libération des peuples opprimés et des femmes comme sa propre libération a ainsi détruit toute ses limites. »

Tekoşin, a précisée que Sibel Bulut (Sarya Özgür) et Ivana Hoffman (Avaşin Tekoşin Güneş)  ont participées avec labeur à la phase de construction de la brigade, rajoute : « Elles ont montrées leurs participations grâce à l’audace de leurs présences sur le front. C’est pour cette raison que la Brigade du Martyr Serkan est un appel aux femmes de se rassembler à la guerre et ainsi agrandir les idéaux des camarades Sarya et Avaşin chez nous les femmes. En tant que KKÖ (Organisation des Femmes Communistes) à Rojava, nous appelons les femmes à venir participer à la défense de la Révolution et ainsi à agrandir avec persévérance la Révolution de Rojava. Nous appelons par notre révolution féminine à défendre la Révolution de Rojava et à combattre le patriarcat en renforçant la solidarité et la camaraderies entre les femmes.

Traduit de : http://www.etha.com.tr/Haber/2015/06/11/kadin/komunist-kadin-savascilar-orgutlulugunu-buyutuyor/

Publicités
Cet article, publié dans Etkin Haber Ajansı, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s