Une Brigade Internationale de Libération a été fondée à Rojava

2015-6-10-SRK-DAXIYANIYA-AVAKIRINA-TABURA-INTRNASYONA-AZAD-E280AB141805664E280AC-E280ABE280ACRojava a été témoin de l’ouverture d’une nouvelle position militaire à caractère international. La fondation de la Brigade Internationale de Libération a été annoncée aujourd’hui lors d’une cérémonie.

Etkin Haber Ajansı / 10 juin 2015 Mercredi à 19:46 CİZÎRE (Rakel Asîman) – La révolution de Rojava a été d’une part un exemple historique de résistance et a d’autre part joué un rôle unificateur pour la lutte internationale des peuples.

Alors que le nombre d’individus et d’organisations venants de pays et de peuples différents dans le monde se multipliaient de jour en jour pour protéger la Révolution de Rojava, eux, ont fait gagné une nouvelle position avec l’ouverture de la Brigade Internationale de Libération pour la révolution internationale de la lutte.

L’ouverture de la brigade a commencée par une cérémonie militaire, ensuite a eu lieu une conférence de presse. Durant la cérémonie, des banderoles écrites en kurde, en arabe, en turc et en anglais ont été déployées où étaient inscrit : « Vive la Révolution de Rojava»

Avec le MLKP qui depuis plusieurs temps préparait cette brigade, d’autres organisations y prennent part également : l’Organisation pour la construction d’un Parti Marxiste Léniniste en Espagne, le TKP/ML / TIKKO, les Forces Unies de Libération (BÖG) et le MLSPB. À côté de ce front révolutionnaire, beaucoup de révolutionnaires circassiens, grecs, turcs, allemands et arméniens participent également à la brigade.

Lors de la conférence de presse de la Brigade Internationale de Libération, les portes-paroles ont prononcé une déclaration, celle en turc a été faite par Arya Yeter et celle en anglais par Ernesto Beimler. tabbur

Rojava est aujourd’hui : la Commune de Paris, Madrid et Stalingrad

Dans la déclaration, l’accent était mis sur le fait que la Révolution de Rojava est une révolution qui est actuelle. Il a été notamment dit : « Rojava est aujourd’hui : la Commune de Paris assiégé par l’Allemagne, Madrid en pleine guerre civile en Espagne, Stalingrad durant la deuxième guerre mondiale ».

Alors qu’elle spécifiait que la révolution a changé l’équilibre des forces dans la région, la déclaration portait l’attention sur le fait que Rojava était le cœur des révolutions du monde et le symbole de la résistance des peuples opprimés.

Alors qu’il était souligné que cette révolution était une révolution de femme, l’évaluation suivante a été faite : « contre le monde patriarcal et réactionnaire, une grande volonté des femmes a été crée et ceci est devenu un symbole ».

Dans la déclaration, il était indiqué que « Les révolutionnaires du monde entier ont tourné leur tête vers le Moyen-Orient. Ils ont accepté la mission et la responsabilité historique de défendre la Révolution de Rojava et d’approfondir sa raison d’être. Ils n’ont pas hésité une seconde à venir combattre au front , à faire couler leurs sangs ainsi qu’à mourir pour la victoire

“Nous vous appellons à lutter et à remporter la victoire”

La déclaration était comme suit :

“Nous, qui nous battons en tout lieu à Rojava, donnons des martyrs et portons la bannière de la résistance.
Nous qui nous battons à l’avant-garde du front contre l’impérialisme et les réactionnaires.
Nous, peuple qui vivons au Kurdistan et menons la révolution de Rojava, sous le drapeau du YPG et YPJ, nous, combattants de toutes nationalités, ouvriers, exploités, femmes et révolutionnaires internationalistes.
Nous, espagnoles, allemands, grecs, turcs, arabes, arméniens, laz, circassiens, albanais, organisations et forces internationalistes et révolutionnaires venants des quatres coins du monde entier, nous nous sommes unis pour défendre la révolution de Rojava.
Travailleurs, ouvriers, femmes, jeunes et gens de différentes foi et identité, écologistes, anti-impérialistes, anti-fascistes, anti-capitalistes, démocrates et révolutionnaires du monde entier : nous vous appelons tous à défendre la révolution de Rojava, à gagner encore plus de droits, pour lutter et remporter des victoires pour étendre la révolution du Moyen-Orient pour élargir la fraternité entre les peuples sous le drapeau de la Brigade Internationale de Libération.  »

Suite à cette déclaration, le porte-parole a répondu aux questions des journalistes.

taburr

La brigade sera sur le front

La brigade a répondu à une question qu’en tant que “brigade en mouvement”, elle sera sur tout les fronts défensifs.

Les combattantes internationales ont expliqué que la brigade : “DAESH possède des politiques sexistes (antiféminines). Notre révolution est une révolution de féminine. L’objectif des actions de DAESH est d’essayer de detruire les droits que les femmes ont gagnées par cette révolution. C’est pour cette raison qu’en tant que femmes, nous nous devons de la défendre avec hargne. Par conséquent, ceci est un appel aux femmes du monde : les femmes dans cette révolution doivent defendre leurs libertés.”

Les anarchistes grecs : nous sommes ici pour montrer notre solidarité avec la révolution

L’anarchiste grec et combattant de la brigade Odisef à declaré : “Nous sommes ici pour montrer notre solidarité avec la révolution qui est à Rojava sur un plan politique et pratique. La lutte contre DAESH n’est pas limité à combattre contre le fascisme croissant qui est representé par les forces réactionnaires local du Moyen-Orient. DAESH est un symbole de la pourriture lié à la crise du capitalisme et de l’impérialisme.”

Les communistes espagnoles : Une nouvelle porte s’est ouverte

Paco Arcadio a déclaré au nom de l’Organisation pour la construction d’un Parti Marxiste Léniniste en Espagne qu’aujourd’hui une nouvelle porte s’est ouverte avec la Brigade Internationale de Libération, “c’est un honneur pour nous de faire parti de ce projet. Parce que cela unira tout les révolutionnaires internationaux ensemble dans cette lutte contre DAESH.”

Arcadio, a declaré que DAESH a été établi par les forces impérialistes contre la souveraineté du peuple kurde disant : “Ceux de la classe ouvrière internationale qui le peuvent devrait prendre part activement à cette guerre. Non seulement dans cette lutte contre DAESH, mais ils devraient également être impliqués dans le processus révolutionnaire de Rojava. Tout comme en 1936 en Espagne, en 1942 en Stalingrad, encore une fois, les peuples de la classe ouvrière de toute nationalités devraient venir pour la victoire de cette révolution. Pour soutenir Rojava et pour lutter pour la révolution dans le monde entier. Pour cela, nous devons de toutes nos forces prendre part à cette lutte.

L’ouverture a pris fin avec le slogan “Vive la lutte internationale” et avec un grand intérêt des médias.

Traduit de : http://www.etha.com.tr/Haber/2015/06/10/guncel/enternasyonalist-ozgurluk-taburu-kuruldu/

flag-English http://www.signalfire.org/2015/06/11/internationalist-free-brigade-established-in-rojava/

norway-flag http://tjen-folket.no/Sentralt/view/11890

Publicités
Cet article, publié dans Etkin Haber Ajansı, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s