Suite à l’attentat d’Amed, le Maoist Komünist Partisi (MKP) a publié une déclaration, s’intitulant « les responsables de cet attentat sont Erdoğan et le gouvernement de l’AKP »

MKP BayrakREDACTION (08/06/2015). Pour la classe ouvrière et les travailleurs opprimés du monde entier, de la Turquie et du Kurdistan du Nord !

Nous savons que ce qui nourrit l’idéologie réactionnaire et fasciste est le sang dans l’histoire. Le sang ne manque pas pour leur festin et ne sèche pas non plus de leurs mains. Leur dictature ne peut se perpétuer sans faire couler de sang. Tout obstacle à leur idéologie sera franchi par un massacre et par une répression sanglante. Ce n’est pas seulement contre les menaces envers son pouvoir, mais également contre toute résistance démocratique, économique ou bien académique, qu’elle restera sous le courroux de ses détracteurs. Leur caractère fasciste se démontre par les massacres systématiques qu’ils commettent. D’hier à aujourd’hui, toutes les classes dominantes réactionnaires au pouvoir ont toujours agit avec barbarie, perpétrant de violent massacres pour se maintenir au pouvoir. Les classes dominantes fascistes ont une face entachée de sang et de massacre, et une autre entachée de complots et d’intrigues. Toute leur réalité se repose sur le maintien de la haine du peuple dans le but de protéger et faire survivre les classes dirigeantes. Erdoğan et le gouvernement de l’AKP sont le reflet actuel de cette classe dominante de fascistes, ennemie du peuple.

Voici quelques exemples de massacres perpétrés par cette classe réactionnaire fasciste;

Des dizaines de révoltes kurdes ont été réprimées dans le sang et par des massacres ; des massacres comme celui des 33 ont été perpétrés de nombreuses fois ; le meurtre de Sakine Cansız et des deux autres militantes Kurdes ; les nombreux massacres subis par les Alévis au sein de leur propre quartiers, tuant les enfants du ventre même de leurs mères, des crucifixions des nouveau-nés ; du génocide et de la confiscation des biens des Arméniens, mais aussi celui de toutes les minorités de confession non-musulmanes ; le complot réalisé contre Mustafa SUPHI l’enterrant dans la région de la Mer Noire ; le 1er Mai 1977 et toutes les attaques contre la démocratie qui ont suivies ; l’exode forcé, le pillage et la destruction des villages de Dersim et d’autres villes du Kurdistan du Nord ; le meurtre des 17 ; les grèves de la faim et les détentions meurtrières ; l’opération 1001 ; les exécutions en détentions et les « disparitions », les cas de meurtre en pleine rue « non résolu » ; les puits d’acide et aussi les fosses communes, les massacres de Gazi et d’Ümraniye ; le massacre de Soma et les autres massacres d’ouvriers ; le massacre de Madimak ; le massacre de Roboski ; le massacre du soulèvement de Gezi de Juin ; les massacres des guérillas dans les montagnes de Munzur et du Kurdistan, et maintenant le massacre fasciste commis lors du meeting du HDP à Amed… Egalement le massacre de Berkin et de tant d’autres enfants kurdes ; la réalité de cette barbarie prouvée par les photos montrant Muhammet, un fermier de Van, portant son enfant mort dans un sac sur les épaules ; Aucun massacre et aucun crime contre l’humanité n’a été oublié et nous ne les oublierons pas.

Le massacre réalisé à Amed lors du meeting du HDP n’est que la suite de ces attaques. Il n’est ni le premier et ne sera probablement pas le dernier. Trop brutes et crues, ce ne sont que les branches d’un arbre. Il est nécessaire de renverser et anéantir ces classes fascistes et réactionnaires, afin de mettre un terme à tous ces crimes.

Le massacre d’Amed a un caractère fasciste et raciste visant la nation kurde, la volonté kurde. En visant le HDP, l’objectif était de taire les Kurdes et de les enchainer.

L’objectif concret du massacre d’Amed et des autres attaques perpétrées contre le HDP était de propager la peur et la crainte, et par cette pression, d’éviter que le HDP ne franchisse le seuil des 10 %, ce qui aurait permis la mise en place le régime présidentiel en récupérant le maximum de voix.

Même si l’AKP et Erdoğan versent des larmes de crocodiles ou prétendent vouloir retrouver les responsables de ce massacre, nous savons que cela n’est qu’un mensonge et la preuve de leur hypocrisie. Ils ne pourront jamais retrouver et révéler l’identité des responsables, car les vrais responsables sont eux-mêmes. Ils ne peuvent pas se blanchir eux-mêmes en déclarant faussement vouloir retrouver les responsables du massacre, alors qu’ils ont prouvé être l’ennemi du HDP durant toute cette campagne électorale. AKP/Erdoğan, sentant qu’ils perdront les élections, ont programmé ce massacre et d’autres pour gagner du temps et retarder les élections.

Mais les massacres fascistes n’ont jamais réussi à empêcher la défaite des réactionnaires. Peut-être pas aujourd’hui, mais sûrement demain, les peuples révolutionnaires les élimineront de l’histoire de l’humanité. Le pouvoir de l’AKP ne se sauvera pas non plus de cette annihilation, comme ils n’ont pas pu empêcher leur défaite, ni la victoire du HDP.

Nous dénonçons hardiment, en tant que classe prolétaire, tous les massacres fascistes dont notamment celui commis à Amed, et déclarons que face à ces crimes, nous sommes aux côtés du HDP et du peuple Kurde.

Déclaration numéro 180

Maoist Komünist Partisi
Comité Central – Bureau d’Informations

Traduit de : http://adhk.de/?p=8885

Publicités
Cet article, publié dans Halkın Günlüğü, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s